Les astuces pour toujours réussir vos yaourts nature

Yaourt Fait Maison

Les yaourts qui sortent de votre yaourtière ne vous conviennent pas ? Ils sont trop liquides ? Des poches de petit lait se forment ? Voici les astuces imparables pour réaliser de succulents yaourts avec votre yaourtière.

L’intérêt de la yaourtière

Une yaourtière vous permet de fabriquer vous-même à peu près tout ce que vous voulez :

  • yaourts nature ;
  • aux fruits ;
  • au lait de vache, brebis ou chèvre ;
  • au lait végétal, soja ou amande par exemple ;
  • chocolat ou café ;
  • aux épices ;
  • sucrés au miel, sirop d’agave, sirop d’érable, sucre non raffiné ;
  • salés.

Imaginez que votre famille consomme 4 yaourts par jour, cela signifie que vous achetez près de 1 500 pots de yaourts par an, c’est autant de plastique et de couvercles en aluminium non recyclables. Même si le carton qui les entoure est recyclable et les pots si vous les choisissez en verre, le bilan écologique est dramatique, car vous vous doutez bien que chaque famille en fait autant.

Avec la yaourtière, vous réutilisez ad vitam aeternam vos pots en verre.

Comment réussir vos yaourts à tous les coups

Le principe de la yaourtière consiste à chauffer lentement et constamment votre lait, additionné de ferments lactiques. La fermentation fige la solution et la transforme en yaourt.

Prenons la recette la plus simple, celle du yaourt nature : prenez un litre de lait, ajoutez des ferments lactiques et mélangez au fouet. C’est terminé ! Difficile de faire plus simple. Et pourtant, le résultat n’est pas toujours satisfaisant : trop liquide, saveur un peu fade, trop de petit lait, etc.

L’importance du lait

Yaourt Nature Onctueux & CrémeuxVos yaourts sont essentiellement constitués de lait, il doit donc être scrupuleusement sélectionné.

  • Lait entier = yaourts fermes.
  • Lait demi-écrémé = yaourts moins fermes, semblables aux yaourts brassés.
  • Lait écrémé = yaourts liquides.

Choisissez de préférence un lait bio et profitez-en pour faire travailler nos producteurs en choisissant du lait français. Plus votre lait est qualitatif, plus vos yaourts ont du goût.

Le ferment lactique adéquat

Le deuxième ingrédient, le ferment lactique, représente une proportion minime, mais son importance est capitale. Il s’agit d’une bactérie qui produit l’acide lactique. Elle permet de solidifier le yaourt, d’éliminer les mauvaises bactéries et de conserver le yaourt.

Vous avez le choix entre le sachet de ferments en poudre que vous trouvez dans les pharmacies, les magasins bio et de plus en plus dans les grandes surfaces, ou le yaourt du commerce. La première solution vous garantit davantage la fermeté de vos yaourts.

Si vous souhaitez des yaourts plus crémeux, utilisez un yaourt du commerce, mais choisissez-le de qualité, sinon vos yaourts seront liquides. Les yaourts brassés ou grecs ne conviennent pas. Évitez aussi les yaourts au bifidus qui prennent mal.

Le yaourt que vous utilisez comme ferment doit être le plus récent possible. S’il est proche de la date de péremption (ou qu’il l’a passée), consommez-le directement, car il vous fera des yaourts trop liquides. Rappelons que vous pouvez consommer les yaourts bien après leur date de péremption. Dans tous les cas, s’ils ont tourné, vous le voyez en ouvrant le pot. Ne mettez jamais un pot de yaourt à la poubelle avant d’avoir vérifié, ce serait du gâchis.

Quel que soit le ferment lactique que vous utilisez, vous pouvez par la suite utiliser un yaourt de la précédente fournée, mais pas plus de trois fois. Vous devez à la quatrième fois reprendre un yaourt du commerce ou un sachet.

Très important : mélangez le lait et le ferment avec un ustensile en bois ou en silicone, mais pas en métal qui provoque une réaction chimique néfaste aux yaourts.

Ne négligez pas le temps repos

En moyenne, vos yaourts au lait entier fermentent durant huit heures à 45 °C, puis reposent quatre heures minimum dans le réfrigérateur. Avec du lait demi-écrémé, prévoyez dix à douze heures de chauffe.

Respectez bien le temps de repos dans le réfrigérateur. L’idéal est de ne consommer les yaourts que le lendemain de leur fabrication. Ils se conservent ensuite durant une huitaine de jours.

Si vos yaourts sont encore trop liquides, testez d’autres laits et ferments. Vous avez également la solution d’ajouter un peu de lait en poudre pour les rendre plus fermes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.